De l’autre côté de la table

Réaliser un de mes quelques rêves fous : être de l’autre côté de la table aux Imaginales. Ceux qui suivent ce blog depuis trois ans savent que j’ai tourné longtemps autour de la bulle du livre. Une année en blouson. Une autre en T-Shirt. Selon la météo. Des festivals passionnants, à la rencontre des auteurs et des éditeurs, à écouter les conférences. Mais sans pouvoir franchir la table.

En 2015 ce fut différent. Grâce à mon éditeur Philippe Ward. Je suis enfin publiée après des années de galère et plusieurs manuscrits à la poubelle. Me voici invitée par la ville d’Epinal. Deux cafés littéraires. Mon espace pour les dédicaces entre des écrivains aussi prestigieux que Robin Hobb ou Mike Carey. Prête à recevoir 25 000 visiteurs. D’un coup, j’existe. Ne suis-je pas la même que l’année dernière pourtant ? Je salue Pierre Bordage. Il me dit qu’« il n’y a pas de petit auteur ». Gilles Dumay me tutoie. Je rencontre d’autres écrivains français adorables. Xavier Bruce, John Lang, Stéphane Przybylski, Antoine Lencou, ma collègue de Rivière Blanche Solenne Pourbaix.

Etre de l’autre côté de la table ne suffit pas. Il faut écrire un deuxième, un troisième livre. Surtout bien vendre le premier. Je pensais qu’être auteure invitée aux Imaginales était un aboutissement. Le contraire. C’est le début. Merci Pierre de me montrer le chemin !

Cet article a été publié dans Salons et Festivals, Selon l'humeur du jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s