Bio perso de Pierre Bordage

 

 

Pierre Bordage a été le président du festival les Utopiales pendant dix ans. Quarante livres publiés. 900 000 exemplaires vendus. Le plus célèbre auteur de SF français. Un écrivain hors pair et une crème d’homme, animé par une quête spirituelle et mystique. Jamais pressé ni hautain. Très accessible malgré son statut. Disponible pour chaque lecteur. Adorable.

Me voici donc sagement au bar de Mme Spock cette année (2012), écoutant son excellente interview, tout en prenant quelques notes :

Aisance à manier les concepts sur la SF.

Obsession de la recherche intérieure.

Venu à la SF vers 20 ans en lisant les « Chroniques Martiennes » de Ray Bradbury, puis à l’écriture vers 30 ans, Pierre Bordage sait ce que galérer-pour-être-édité veut dire. Pendant huit ans, il n’a pas trouvé preneur pour « Les Guerriers du Silence », jusqu’à ce que l’Atalante lui donne sa chance à… 38 ans ! 1993.

Pour lui, la SF adopte une triple démarche: 1-proposer un merveilleux voyage, un « effet vertige » comme il le dit si bien.  2-décoller du réel pour mieux s’en approcher et parler du présent avec une approche distanciée. Les autres littératures parlent du souvenir, du passé. La SF propose de découvrir les « archives historiques du futur » 3- générer une interrogation philosophique en « déplaçant le point de vue de quelques millimètres »

Mais ce qui rend les écrits de Pierre Bordage si captivants, c’est sa quête de spiritualité. Ce n’est pas l’extrapolation scientifique qui l’intéresse mais la dimension humaine. Il recherche une alternative à la pensée matérialiste qui ne conduit « qu’à la cendre et à la poussière ». Quatre ans de séminaire. Conclusion : l ’Eglise catholique a une approche matérialiste du spirituel. Il décide de trouver sa propre voie, sa « relation personnelle au monde » à travers des conceptions orientales plus larges et de nombreux voyages.

Pierre Bordage recommande de ne pas chercher à lutter contre le temps, mais à l’accompagner. Nous sommes « prisonniers du temps ». L’immortalité est vaine. Il propose plutôt le concept d’éternité, qui vive à accepter le temps et tirer partie de l’instant. Le rôle de l’écrivain est d’offrir d’autres visions du monde. Une pensée neuve pour sortir du déterminisme matérialiste.

Conception ambitieuse de l’écriture (qui s’oppose à la conception américaine ou le divertissement pur est au cœur des préoccupations). Histoires bien ficelées et prenantes. Le secret de Pierre Bordage. Action. Intelligence et authenticité.

 

 

Note : toutes les expressions entre guillemets sont des citations de P. Bordage lors des Utopiales 2012.

 

       

Cet article a été publié dans Salons et Festivals, Selon l'humeur du jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s